Sport/Jeunes/parents

Comment apprendre à nos enfants à gérer leurs erreurs?

on

Apprenons à nos enfants à gérer leurs erreurs !

Quand les enfants s’accrochent à leurs erreurs et ruminent la dernière faute qu’ils viennent de faire, il n’y a plus de place à la lucidité, à la sérénité ou tout simplement au plaisir de jouer. La frustration entraine de la colère, exprimée ou contenue. La colère, très souvent mauvaise conseillère, entraine une agressivité mal placée ou mal intentionnée. Et l’agressivité mal orientée entraine un effet boomerang de perte de confiance en soi. Et sans confiance en soi… Pas de performance !

Comment leur faire comprendre que rester focalisé sur leurs erreurs les empêche d’exprimer leur talent dans le moment présent ? Notre discours de grandes personnes avant, pendant ou après la compétition peut se révéler crucial. Nous avons souvent tendance à appuyer sur les faiblesses au lieu de mettre en valeur les points forts. Nous avons tendance à leurs communiquer nos propres peurs quant à leur capacité de faire face à l’adversité.

Accepter ses erreurs…

Accepter ses erreurs, c’est accepté d’apprendre. Accepter ses erreurs c’est avoir    admis que rater n’est pas une fatalité. Apprendre à nos enfants que leurs erreurs  leur permettent de progresser et contribuent à leur apprentissage permanent est  à la base de notre rôle d’éducateur. La compétition offre à l’enfant la capacité   d’exprimer ses habiletés avec imagination et créativité et de pouvoir prendre des  risques. Il va devoir s’adapter, contourner ses points faibles et trouver des solutions pour gagner. La compétition vaut tous les entrainements du monde à  condition de les laisser oser.

tennis-enf

Accepter d’être imparfait…

Les enfants qui ont le plus de mal avec leurs erreurs sont les perfectionnistes. Ils ne supportent pas de gagner même en jouant mal. Ils attendent beaucoup trop d’eux-mêmes et sont souvent très sensibles au regard des autres. Notre rôle est de leur apprendre que la perfection n’existe pas et que rater même des choses faciles fait partie du jeu. Tous les grands champions ratent. Leurs propres adversaires font aussi des fautes. Faire des erreurs n’empêchent pas de gagner. Le plus important est de savoir comment réagir aux erreurs. Dans notre éducation nous n’apprenons pas à accepter de rater quelque chose. Il y a d’un côté le succès et de l’autre côté l’échec.

Et si nous leur disions : tu ne perds jamais : soit tu gagnes, soit tu apprends.

 

A propos de Brigitte Simon

Joueuse de tennis professionnelle dans les années 80, 36ème joueuse mondiale en 1978, l'année où j'ai atteint les 1/2 finales de Roland Garros, plusieurs fois championne de France et n°1 française, j'aide et j'accompagne les sportifs de tout âge, de tout niveau à réveiller leur potentiel mental pour optimiser leurs performances. Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

Recommended for you

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *