Sport/Mental

Comment faire face à l’enjeu

on

Comment faire face à l’enjeu ?

Ressentez-vous plus de pression quand il s’agit d’un grand événement ? Ne vous laissez pas distraire par l’enjeu. Si l’enjeu ou l’environnement vous tétanise, c’est que vous n’êtes pas réellement prêt à concourir. L’enjeu doit être une source de motivation supplémentaire dans votre envie de réussir et de vous dépasser.

En 1978, en demi-finale à Roland Garros, j’ai été complètement dépassé par l’enjeu. Mon match était pour la première fois télévisé (et oui cela se passait dans des temps plus anciens !!!) et je n’ai pensé qu’à ça. Oublié mon plan de match, incapable de me concentrer sur le moment présent… Une lucidité de poisson rouge et les points qui défilaient à toute vitesse avec l’impression chevillée au corps d’une formidable impuissance.

C’est notre « Je  » qui panique face à l’enjeu.

brigitte-joueuse
Je n’étais pas préparée mentalement à gérer l’évènement. Mon principal adversaire du jour n’était pas Virginia Ruzici mais     bien l’enjeu de cette demi-finale. D’où l’intérêt d’une bonne préparation mentale…

   L’enjeu est quelque chose que l’on risque en compétition. C’est donc ce que l’on peut gagner ou perdre en faisant quelque    chose. Se préparer à ces deux éventualités fait parti d’un bon coaching mental. C’est notre  » Je  » qui panique face à l’enjeu.

   Est-ce que je vais être à la hauteur ? Le regard des autres, le jugement en cas de défaite et pire encore son propre regard et son propre jugement…
L’entraînement mental est un ensemble de méthodes, d’outils, de moyen qui a pour objectif de se situer dans la dimension mentale de la performance. Cet entraînement est intimement lié aux autres formes d’entraînements (physiques, techniques, etc.) que pratiquent tout sportif quelque soit son niveau. C’est pourquoi il faut en user et abuser.
Pour faire face à un enjeu important, il faut s’y préparer. Le trac associé à l’enjeu est une réaction de stress provoquer par la peur de donner de soi une image négative. Biologiquement, cette réaction donne de l’énergie pour affronter un danger. Même si nous n’avons plus aujourd’hui à combattre contre des prédateurs, il est possible d’utiliser cette énergie pour convertir le trac en avantage.
La préparation mentale permet d’identifier les enjeux sous-jacents au défi du jour et les pensées qui paralysent le sportif pour que ces mêmes pensées négatives qui conduisent souvent à une mauvaise estime de soi ( Je suis nul… ) se transforment en pensées positives en vue d’orienter ses émotions et ses comportements vers la réalisation de ses objectifs. Plus facile à dire qu’à faire ! L’entraînement mental permet d’y accéder. En travaillant son discours interne, on permet au cerveau de formuler des contre-propositions aux pensées négatives. On peut utiliser pour cela l’imagerie mentale ou visualisation qui est un outil à privilégier pour travailler nos conflits internes quand nous sommes confronter à des enjeux importants.

A la veille de la finale de Coupe Davis France – Belgique, j’espère que les joueurs de l’équipe de France ont travaillé sur leur discours interne et que leur petite voix intérieure leur souffle une auto-évaluation positive, constructive leur permettant d’exploiter pleinement leur potentiel. C’est tout l’enjeu de la préparation mentale : permettre au sportif, le jour J, d’exprimer son plein potentiel.
Je vous souhaite les plus belles victoires du monde.

A propos de Brigitte Simon

Joueuse de tennis professionnelle dans les années 80, 36ème joueuse mondiale en 1978, l'année où j'ai atteint les 1/2 finales de Roland Garros, plusieurs fois championne de France et n°1 française, j'aide et j'accompagne les sportifs de tout âge, de tout niveau à réveiller leur potentiel mental pour optimiser leurs performances. Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

Recommended for you

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *