Sport/Mental

COMMENT PASSER D’UN ÉTAT MENTAL À UN AUTRE ?

on

La stratégie du Switch permet de passer rapidement d’un état mental à un autre, absolument différent. Elle permet de basculer dans l’état de conscience approprié au contexte de la situation et au moment de l’action. Cet état mental peut-être cognitif, affectif ou relationnel.

Savez-vous SWITCHER ?

Pouvoir switcher d’un état mental à un autre, c’est pouvoir appuyer sur les bons boutons pour faire face à toute situation.

Au cours d’une même compétition, on peut passer par des états mentaux extrêmement différents. On démarre sur le doute pour poursuivre sur la confiance et enchaîner sur la concentration. On dévie sur l’agressivité lorsque par exemple on veut revenir au score. On peut aussi s’évader en cherchant la stimulation du public ou en s’en prenant à l’arbitre.

Se constituer une banque d’états mentaux positifs et performants grâce à l’accumulation et au traitement des expériences vécues est à la base de la stratégie du Switch. C’est un placard à sensations. Notre vécu sportif sert de bases de données pour y puiser à volonté. Plus le stockage est dense, plus le stock disponible est varié et plus la probabilité de switcher dans l’état mental approprié augmente. La réussite en sport réside souvent dans le mélange subtil où on intensifie à l’extrême la confiance en soi et où on canalise le doute. C’est d’une part faire de l’auto-persuasion pour se mettre en confiance et d’autre part sentir une certaine anxiété, un certain doute pour être plus concentré, plus lucide, plus conscient des risques.

Identifier ses principaux états mentaux performants grâce :    

un cerveau pour gagner

            >> aux mots

            >> aux phrases ressources

 

Pendant ma carrière, sans savoir que j’utilisais cette stratégie, j’avais souvent des phrases ou des mots  clés que je me répétais comme des « mantras ». Certains mots pouvaient être inducteurs de calme ou de sérénité. D’autres me permettaient de rester concentrée, de rester dans le moment présent. D’autres me permettaient de basculer dans un état mental d’agressivité ou de détermination.

  • Aux sensations ressources

Le simplement fait de resserrer mes lacets stimulait ma détermination. M’essuyer le front était pour moi un signal de détente.

  • Les rites et les objets fétiches

Ils facilitent également l’activation de certains états mentaux. Je ne remettais jamais une tenue avec laquelle j’avais perdu car le simple fait d’y penser me remémorait ma défaite passée et donc réactivait des émotions négatives. J’essayais toujours de rejouer avec la dernière balle jouée quand j’avais gagné le point. Enfin, pour terminer cette parenthèse fétichiste, je balayais toujours la ligne de fond de court avant de servir.

  • Les images ressources

Certaines images mentales peuvent selon les personnes créer la confiance, la détente ou la détermination.

Pour atteindre vos objectifs et donc réaliser votre rêve, il faut savoir discuter avec votre cerveau pour qu’il vous comprenne.
Et la seule langue qu’il comprend parfaitement, c’est celle des Images Mentales.

Notre cerveau est comme une fusée à tête chercheuse qui attirée par un missile va corriger sa trajectoire pour atteindre l’objectif et le détruire.
Pour le cerveau, c’est la même chose. Vous lui donné un ordre grâce à une image mentale et il va en permanence s’adapter pour atteindre votre objectif et le réussir avec l’aide de votre subconscient qui tentera de vous donner ce qu’il croit que vous voulez.

Ces techniques d’ancrage empruntées à la programmation neuro-linguistique sont très puissantes pour s’installer dans l’état mental choisi. Nous avons tous notre madeleine de Proust.

image-cerveau

La stratégie de visualisation dans sa modalité associée est certainement l’outil premier pour apprendre à switcher son état mental. Cela consiste à revivre une situation passée en se branchant sur les sensations vécues, positives au cours de cette expérience. Naturellement, cela demande de l’entraînement, du vécu pour construire son coffre-fort mental. S’imaginer, visualiser une action réussie est certainement la première image mentale à déposer dans votre subconscient pour atteindre votre objectif.
C’est pourquoi il est important de se construire une bonne image de soi.
Les images mentales positives, qui sont stockées dans notre subconscient depuis notre naissance, contribuent à l’image que nous avons de nous-mêmes.

Cette banque de données est précieuse car nous avons tendance à devenir ce que nous croyons être.

Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

 

 

A propos de Brigitte Simon

Joueuse de tennis professionnelle dans les années 80, 36ème joueuse mondiale en 1978, l'année où j'ai atteint les 1/2 finales de Roland Garros, plusieurs fois championne de France et n°1 française, j'aide et j'accompagne les sportifs de tout âge, de tout niveau à réveiller leur potentiel mental pour optimiser leurs performances. Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

Recommended for you

2 Comments

  1. Roxy

    7 juin 2017 at 1 h 30 min

    Your article pecrtfely shows what I needed to know, thanks!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *