Sport/Mental

Performance = Potentiel – Interférences.

on

Comment échapper aux interférences de la performance ?
Performance = Potentiel – Interférences
La grande différence entre l’entraînement et la compétition, c’est la gestion des émotions, la gestion du stress et la faculté de se focaliser sur le moment présent.
Les interférences à la performance sont toutes les petites voix que nous entendons et qui viennent saboter notre concentration et notre confiance en nous.

Entendez-vous des voix ?
Il y a des matchs comme ça… Où rien ne va. J’en ai connu des tas et si comme moi vous avez déjà entendu votre conscient murmurer à votre cerveau que votre adversaire est meilleur, que le public est contre vous, que votre service est nul, que le match d’hier a ruiné votre jeu de jambes, etc.. Alors il est grand temps de vous guérir et de vous entrainer à chasser ces pensées « papillons ».
En fixant votre attention consciemment sur une seule et unique chose, vous permettez à votre inconscient de s’occuper du reste, donc de gérer toutes les pensées parasites qui viennent polluer votre esprit.

Quels sont les 3 processus de la performance ?
1. L’esprit conscient qui contient nos pensées et nos images mentales.

2. Le subconscient qui détient la source de nos habilités et de notre pouvoir de gagner. On peut considérer qu’une aptitude est acquise quand elle est automatisée par le subconscient.
3. L’image de soi qui détermine comment vous vous voyez. C’est le total de vos habitudes et de vos attitudes.
Chaque tâche que nous effectuons est reliée à un des 3 processus mentaux.
1. La phase d’anticipation est reliée à l’esprit conscient. Quand vous avez soif vous décidez consciemment qu’il faut boire.
2. La phase d’action est reliée au subconscient. Le fait de tendre le bras vers la bouteille d’eau se fera automatiquement. Vous avez l’habitude. C’est comme la différence entre apprendre à conduire et savoir conduire.
3. La phase de renforcement est directement reliée à l’image de soi. Elle est essentielle. C’est au cours de cette phase que l’on va construire une image de soi positive ou négative. L’image de soi vous pousse à faire ce que votre conscient imagine. Penser positif est donc notre seul espoir. Les fautes ne sont jamais des erreurs mentales si nous apprenons d’elles.

TUNNEL COULEURS6934784_5066440165539069460_n

Les 7 principes d’une bonne gestion mentale.

 

Comment marche notre esprit ?
1. L’esprit conscient ne peut se concentrer que sur une seule chose à la fois.
2. Ce que nous nous disons n’est pas aussi important que l’image que nos mots véhiculent et impriment.
3. Le subconscient est la source de tout pouvoir mental. Contrairement au conscient, il peut faire plusieurs choses à la fois. Vous êtes meilleur quand vous permettez à votre inconscient de faire le « JOB ».
4. Notre image personnelle nous pousse à faire tout ce que notre esprit conscient imagine.
5. Nous pouvons modifier notre image de nous-mêmes pour renforcer notre chance de performance. Notre image change constamment. Nous pouvons l’aider à changer favorablement ou laisser l’environnement le faire à notre place. Que choisissez-vous ?
6. Le plus nous pensons, parlons ou écrivons à propos de quelque chose qui peut arriver, plus nous augmentons la probabilité que cette chose arrive.

7. Explorez… Cherchez et trouvez votre principe personnel « à vous et pas aux autres » pour gagner.

7 choses à faire quand vos pensées parasites prennent le dessus :
1) Concentrez-vous sur la marque de la balle jusqu’à votre frappe.
2) Focalisez-vous sur le relâchement de votre bras ou de vos épaules. (un à la fois).
3) Prêtez attention à votre jeu de jambes.
4) Soyez attentif à votre respiration : Inspirez… Soufflez…
5) Répétez-vous comme un « mantra » en boucle : « Je suis en pleine forme » ou « Je me fais confiance ».
6) Souriez-vous ! Se sourire vous offre un relâchement instantané.
7) Félicitez-vous ! Célébrez vos points gagnants et oubliez vos fautes car chaque fois que vous repensez à une erreur vous laissez l’ouverture de la répéter encore et encore.
Chaque fois que vous pensez à la solution d’un problème, vous vous donnez la permission de pouvoir le régler.

Essayez ces sept clés à l’entraînement pour rester dans une dynamique de concentration. Vous verrez, c’est magique !
Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

A propos de Brigitte Simon

Joueuse de tennis professionnelle dans les années 80, 36ème joueuse mondiale en 1978, l'année où j'ai atteint les 1/2 finales de Roland Garros, plusieurs fois championne de France et n°1 française, j'aide et j'accompagne les sportifs de tout âge, de tout niveau à réveiller leur potentiel mental pour optimiser leurs performances. Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

Recommended for you

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *