Sport/Mental

Comment trouver la bonne approche mentale ?

on

Une bonne approche mentale a pour but de développer les qualités mentales nécessaires à la pratique de la compétition. Elle est principalement orientée sur le présent et le futur et permet d’acquérir des moyens concrets pour gérer l’avant match, le match proprement dit et l’après match. Il s’agit ici de s’intéresser au comment de la performance.

Positif ou négatif ?

Êtes-vous plutôt du genre à collecter les + ou les – ?
Êtes-vous du genre à vous dire : « ça va être dur mais que c’est possible » ou plutôt « je ne suis pas assez fort(e) pour le ou la battre ».
Êtes-vous du genre à vous laissez envahir par vos émotions ou plutôt à les reconnaître et vous en servir positivement ?
Êtes-vous du genre à vous décourager facilement ou au contraire à vous accrocher jusqu’au bout ?

La plupart des sportifs éprouvent souvent avant chaque compétition un trac positif dû à l’excitation de se confronter à leur adversaire du jour.
Je ne peux m’empêcher de citer la phrase de Sarah Bernard qui répondit à un jeune acteur qui lui confiait n’avoir jamais le trac avant de rentrer en scène :
« Ne vous inquiétez pas pour ça, vous aurez le trac quand vous aurez du talent. »

Si le talent n’exclut pas le trac, beaucoup de ces sportifs ressentent beaucoup plus qu’une simple appréhension avant de rentrer sur le terrain ou sur le stade. Ils ont l’anxiété de la performance. Si le trac d’avant match est naturel, l’anxiété, elle, peut leur causer bien des problèmes. C’est pour cela qu’on parle de stress positif ou de stress négatif. Le stress que vous saurez positiver va vous aider à optimiser et à booster votre concentration et votre activité mentale.

Un tournoi est un tournoi, un match est un match. Que vous jouiez une finale, que vous jouiez devant tous vos amis ou votre famille, que vous risquiez de monter au classement si vous gagnez… Peu importe l’enjeu ou les circonstances, un tournoi est un tournoi et un match… Juste un match. Votre approche mentale peut  faire la différence.
head-couleur2147328__340

Qu’est-ce qui change réellement dans les matchs importants ?

Vous avez pourtant le même talent, les mêmes capacités que les jours précédents. La balle est toujours la même, les dimensions du court n’ont pas changé. Vous avez déjà joué des centaines de fois.

Ce qui change, c’est votre interprétation de l’importance de la situation, de l’importance que vous donnez à votre adversaire et de votre approche mentale avant et pendant le match.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez changer d’état d’esprit. Malheureusement, beaucoup de sportifs négligent la préparation mentale et ne comprennent pas que toute pression excessive provient de leur état d’esprit conscient et qu’ils peuvent tout aussi consciemment changer de perspective.

C’est à vous de décider comment vous allez aborder votre prochain match ou votre prochain tournoi. L’approche mentale que vous déciderez d’adopter fera toute la différence pour gérer la pression et vos émotions.

Pour vous aider à avoir une bonne approche mentale lors de votre prochaine compétition, n’attachez pas trop d’importance à votre performance. Ne pensez ni aux conséquences, ni au résultat d’un match gagné ou perdu. Qui se souviendra de votre résultat dans une semaine ?

Vos propres attentes limitent votre chance de réussite car vous placez dans une situation d’échec ou de succès. Soit vous les atteignez, soit vous ne les atteignez pas et si c’est le cas vous remettez en question votre efficacité du jour pendant ou après le match.
Des attentes trop hautement placées vous mettent souvent dans une situation d’échec avant même de commencer à jouer. De plus, vos espérances de succès sont surtout relatives au résultat, à l’importance de l’enjeu.

brain feel breathe-998994__340
Ressentez-vous plus de pression quand il s’agit d’un grand événement ?
Ne vous laissez pas distraire par l’enjeu…
Si l’enjeu ou l’environnement d’une grande compétition vous tétanise, c’est que vous n’êtes pas réellement prêt à concourir. L’enjeu doit être une source de motivation supplémentaire dans votre envie de réussir et de vous dépasser.

Ne pensez pas à votre technique avant une compétition.

Votre unique objectif est de vous sentir préparé à la fois physiquement et mentalement.

Avez-vous pensé à votre tactique ?

Une bonne approche mentale, c’est avoir un plan de jeu, une stratégie.

Ne vous sous-estimez pas.

Vous comparez-vous à vos adversaires avant une compétition ? Quelques sportifs sont bien trop empathiques. Votre confiance en vous peut être vite anéantie si vous faîtes des comparaisons avec les autres compétiteurs dont vous louez la valeur.
Vous ne pouvez pas être à votre meilleur niveau si les bons résultats de vos adversaires potentiels vous perturbent.

Ce que les autres pensent de vous ne vous regarde pas.

Pour beaucoup de sportifs, une grande partie de leur préoccupation par rapport à leur performance vient du fait du regard des autres ou de l’approbation des autres.
Si vous êtes dans ce cas, vous pourriez bien avoir besoin d’être accepté, admiré, respecté ou tout simplement aimé par les autres. Vous êtes anxieux avant le match parce que votre performance peut influencer le regard que les autres portent sur vous.
Si vous avez besoin de l’assentiment des autres, vous avez dix fois plus de chance d’être anxieux et d’être effrayé à l’idée de perdre. Votre besoin social d’être estimé sous-entend et appuie votre peur de l’échec.

Une bonne approche mentale peut vous aider à vous détacher du regard des autres.

Ne permettez pas à votre peur de l’échec d’être votre moteur.

La peur de perdre arrive quand les sportifs sont plus motivés par le fait de ne pas faire d’erreurs. Les causes sont diverses et complexes mais la peur de l’échec démarre souvent quand ils ont peur des conséquences d’une contre-performance.

Une mauvaise approche mentale est assez commune à beaucoup de sportifs. L’objectif est de leur faire comprendre pourquoi ils peuvent saboter leurs propres performances avec des attitudes ou des pensées inappropriées.

Le tennis est un jeu psychologique. Vous devez travailler sur votre approche mentale de la même manière que vous travaillez votre service ou votre physique avec cohérence et persévérance.

Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

 

A propos de Brigitte Simon

Joueuse de tennis professionnelle dans les années 80, 36ème joueuse mondiale en 1978, l'année où j'ai atteint les 1/2 finales de Roland Garros, plusieurs fois championne de France et n°1 française, j'aide et j'accompagne les sportifs de tout âge, de tout niveau à réveiller leur potentiel mental pour optimiser leurs performances. Je vous souhaite toutes les plus belles victoires du monde.

Recommended for you

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *